• Les partis arabes d'Israël rejetés par leur électorat...

    Israël - Les partis arabes rejetés par leur électorat
    par Gerard Fredj

    Alors que le taux de participation est des plus hauts depuis dix ans dans le pays – y compris dans l'armée ou dans les prisons -, il est à son plus bas niveau chez les arabes israéliens, révélant le divorce entre ces partis coupés des préoccupations quotidiennes de la communauté qu'ils représentent, obsédés par un anti-israélisme qui leur tient lieu de programme.

    Sans que les résultats ne soient définitifs, il semble acquis que le taux de participation est proche de 67%, soit plus de deux points qu'en 2009, déjà une année "record". Au contraire, le taux de participation des arabes israéliens au scrutin législatif serait au plus bas.

    "Les électeurs ne se sont pas montrés", commente un responsable de la ville arabe de Tayibe. En fin d'après midi, le taux de participation était seulement de 30% à Nazareth, 33 % à Sakhnin et même 25% à Tira ou 21% à Umm al-Fahm.

    Les militants du parti Hadash ont, toute la journée, abordé les gens dans les rues des villes arabes pour tenter de les "rabattre" vers les bureaux de vote.

    Pour Samah Salaime Egbariya, la Présidente de l'ONG Na'am qui se voue à la promotion des femmes arabes en Israël, "la faible participation des minorités au parlement doit être l'affaire de tous dans un pays démocratique et cela concerne d'autant plus les arabes".

    "Avec des politiciens arabes qui se préoccupent de priorités qui ne sont pas celles de leurs électeurs, cette journée ensoleillée a laissé des centaines de milliers de votants potentiels loin des bureaux de vote, avec leurs familles, en promenade dans la nature ou dans les centres commerciaux".

    Ali Mahmid, un habitant de Umm al-Fahm estime pour sa part que les citoyens arabes israéliens se sentent "trahis et spoliés, y compris par les partis arabes; c'est pourquoi il est temps de s'occuper de la communauté arabe, et pas forcément de se polariser sur les questions politiques".

    Ces derniers mois ont vu la population arabe d'Israël se mobiliser pour les questions d'emploi, autour du débat sur le service national et même lors de la guerre contre Gaza.

    Les résultats démontrent largement que les partis arabes, politiquement radicalisés et sans programme pour une meilleure intégration pour la population arabe d'Israël, ont été incapables de capitaliser ces mobilisations.

    http://www.israel-infos.net/Israel--Les-partis-arabe-rejetes-par-leur-electorat-9739.html

    Que peut-on conclure ?

    D'abord que ces élections tordent le cou à la propagande d'apartheid répandue par les palestiniens et leurs suppôts dans nos médias. Puis, que la radicalisation anti-Israel déplaît aux musulmans qui y vivent au point qu'ils ont laissé les Israéliens décider seuls de la composition de la Knesset, ça en dit long... Couplé à un récent sondage faisant honte à l'Autorité Palestinienne, et qui fut fait en territoire palestinien à propos du choix que feraient leurs habitants entre prendre un passeport palestinien ou un passeport israélien... Gageons que nos médias n'analyseront pas ces "détails", eux qui accusent déjà les Israéliens d'être de plus en plus à droite alors que si on lit bien les résultats des dernières éléctions, c'est plutôt vers le centre que l'électorat est allé. La chose eut été logique car les Israéliens vivent là-bas, pas nous ni nos gens de médias aux idéaux socialistes utopiques mais qui ne résistent pas à la réalité du terrain. Nous avons l'avantage de vivre en paix parmi des pays pacifiques, alors qu'Israël vit en guerre, entouré d'entités terroristes qui veulent raser le pays et tuer tous ses habitants. Il semblerait presque qu'on attende des juifs qu'ils se laissent massacrer pour nous faire plaisir, ou pour répondre à nos standards démocratiques biaisés de civilisation molle et décadente. Ainsi donc, c'est plutôt le centre qui a gagné, et pas la droite, mais comme d'habitude nos médias font une fixation et affabulent...

    Tijl

    3243


  • Comments

    No comments yet

    Suivre le flux RSS des commentaires

    You have to be logged on to comment